Révision du parcellaire agricole

 
 
Revision parcellaire gricole

La réforme de la Politique agricole commune a modifié considérablement les modalités de déclaration des agriculteurs et l’instruction des demandes d’aides par le service économie agricole de la Direction Départementale des Territoires.

Pour sécuriser la déclaration des agriculteurs vis-à-vis de la réglementation communautaire, une photo-interprétation complète de la déclaration des agriculteurs a été effectuée pour contrôler l’éligibilité des surfaces.

Le travail a consisté, dans un premier temps, à reconnaître les surfaces agricoles et à identifier les surfaces non agricoles des terres déclarées à la PAC. L’analyse de chaque parcelle et des 60 000 îlots lozériens a été initiée par l’IGN au printemps et s’est poursuivie en DDT à partir du mois d’août dernier jusqu’à aujourd’hui. L’ensemble des surfaces non agricoles visibles sur les photo-aériennes a ainsi été numérisé. Enfin, les parcelles qui n’ont pas pu faire l’objet d’une validation par photo-interprétation seront visitées par un agent de l’Agence de Service et de Paiement (ASP).

Ce travail considérable a bousculé le calendrier d’instruction et de paiement des aides.