Le moustique tigre sous surveillance - Adoptez les bons réflexes

 
 
 Le moustique tigre sous surveillance - Adoptez les bons réflexes

Depuis 2004, l’aedes albopictus dit moustique-tigre s’implante progressivement en métropole et il est maintenant présent dans 42 départements.
Il avait déjà été détecté en Lozère mais sa présence est considérée comme implantée dans 2 communes : le Collet de Déze et Saint-Etienne Vallée Française, depuis 2017.

Sa capacité à être « vecteur » du chikungunya, de la dengue ou du zika, en fait une cible de surveillance prioritaire, pour les autorités sanitaires et leurs partenaires.

Christine WILS-MOREL, préfète de la Lozère, Sophie PANTEL, présidente du conseil départemental de la Lozère, Claude ROLS, délégué départemental de l’agence régionale de santé de Lozère ainsi que l’opérateur de conseil départemental : l’entente interdépartementale pour la desmoustification du littoral méditerranéen (EID) ont convié la presse ce mercredi 13 juin afin de leur présenter : 

  • La surveillance renforcée mis en place en Lozère
  • Les gestes efficaces afin de ralentir la progression de
    l’implantation du moustique tigre dans les départements
  • La vigilance à observer afin de limiter le risque d’importation et de
    circulation des virus dont il peut être le vecteur en métropole.

Retrouvez en cliquant ici le dossier de presse complet sur ce sujet.